La nouvelle végétation


La haine de Mitilieth

Les conflits familiaux sont une chose omniprésente, même au sein d’un foyer divin comme celui des quatre originaux. Xishaï conserve un regard attentif sur le peuple elfique qui lui rend sa dévotion avec ferveur. Byron modela directement ses protégés à travers son roc inébranlable et les Nains savent lui rendre hommage par la piété dont ils font constamment preuve. Quant à Kylah, l’Indomptable engendra une race à son image : constamment en mouvement, imprévisible et les Hommes n’oublient jamais de remercier la déesse pour ses bienfaits et sa protection. Le cadet, pour sa part, n’eut pas la chance de se voir confier dans l’immédiat la création d’une race spécifique. Les anciens relatent encore avec effroi la terrible colère qui en suivit et plus particulièrement les dramatiques conséquences qui en résultèrent.

Le Deuxième Âge venait de s’entamer que depuis décennies seulement. Les Immortels, toujours purs à l’époque, s’affairaient autant que possible à respecter adéquatement leur mandat. Bien que Mitilieth ait eu son mot à dire concernant l’intégration de Gormak et de l’émancipation du peuple orc, il ne cessait de clamer son droit à une création divine, demande toujours refusée jusqu’à l’instant.

Pour une énième fois, son audience se conclut par le négatif. Incapable de subir l’affront une fois de plus, le benjamin de la famille divine fit une apparition dans le monde matériel et s’installa en plein centre du continent. De là, il se mit à effectuer une vrille hypnotisante et prit une expansion fulgurante. Au départ, les flammes qui s’en dégageaient semblaient inoffensives, mais peu à peu la température augmenta au point de commencer à brûler l’ensemble de l’environnement.

Alertée, Kylah sortit de son domaine aquatique, bien décidée à venir mettre un terme à tout cela. Malheureusement, probablement davantage par rancœur pour sa sœur que par solidarité pour son plus jeune frère, Byron s’interposa et de sa masse empêcha l’accès à l’Indomptable. Un combat divin commençait à prendre part et Xishaï, dans une colère noire, fonça vers Mitilieth. Toutefois, la présence du Maître des Cieux ne fit qu’accélérer le processus de propagation : plus ce dernier s’efforçait de calmer la chose, plus le brasier s’intensifiait.

Les choses allant de mal en pis, chaque Dieu se retira pour se précipiter protéger leur peuple respectif. Finalement, voyant les choses tournées de façon dramatique, Byron intervint, son peuple étant majoritairement à l’abri sous terre. Mettant toute son ardeur habituelle à la tâche, il parvint à faire diminuer ce qui s’en allait vers une apocalypse totale. Kylah, revigorée par l’aide fraternelle, parvint elle aussi à y mettre du sien pour combattre les flammes. Xishaï, pour sa part, puisa directement à même sa sœur afin d’être en mesure de faire tomber la pluie. Après quelque temps, leur union eut raison du benjamin. Et si les peuplades avaient été épargnées, il en fut autrement pour le règne végétal.

Complètement épuisés par les récents événements, aucun dieu n’était en mesure de faire quoique ce soit pour rétablir l’ordre désormais annihilé. Mya, outrée et inquiète à la fois, s’offrit pour tenter de trouver une solution. Pour l’une des rares fois dans l’histoire du Monde, les Immortels s’allièrent et parvinrent à trouver une solution aussi étrange qu’incroyable. Usant d’inconnus procédés magiques, ils insérèrent une part de l’essence de chacun d’entre eux, mais aussi un fragment des quatre dieux. À ceci ils fusionnèrent les quelques éparses restes végétaux qu’ils purent trouver. Ainsi naquirent les arbres mères.

Toutefois, l’un en raison de l’origine des événements et l’autre pour n’avoir rien fait dans l’immédiat pour le stopper, Mitilieth et Byron se sont vu refuser un tel présent. Byron en fera fi, mais l’autre être divin ne supportera jamais le tout et finira par créer lui-même son propre arbre. La chose faite, il en résultera l’incarcération au sein de l’Axeth, sa prison qui est par le fait-même le tout premier volcan.

Ces arbres, en plus d’être uniques, ont la capacité d’engendrer une multitude de graines de leur équivalence qui croissent à une vitesse phénoménale. Cependant, bien que ces graines parviennent à faire obtenir des arbres et des plans presque dans l’immédiat, elles demeurent aussi la seule source d’approvisionnement désormais accessible sur le continent.

Afin de pallier à d’éventuels problèmes, les arbres mères sont insensibles à tout dommage physique ou magique, car chaque Immortel et chaque dieu prit soin d’y insérer un sceau magique visant à lui offrir une protection particulière.

L’autre particularité de ce type de végétal consiste que chaque arbre mère, étant intimement lié à son possesseur, il acquit avec le temps les caractéristiques de ce dernier. De plus, ils suivent constamment le tempérament et l’évolution de celui-ci. Par exemple, le plant de Yashir, jadis d’un argent et d’un vert reluisant tendit vers une teinte verdâtre et maladive après que l’ancien Elfe bascula dans l’ombre. Ses plants devinrent uniquement sources de poisons et autres chimères toxiques. Qui plus est, aussitôt que l’un des êtres divins se retrouve dans une position précaire, le tout se fait aussitôt ressentir chez l’arbre qui produira beaucoup moins s’il ne devient pas complètement infertile.